Accueil / Catalogue / TERANA : un nouveau visage à la présidence du Groupement d’Intérêt Public

TERANA : un nouveau visage à la présidence du Groupement d’Intérêt Public

Le 20 janvier 2022, le groupement d’intérêt public TERANA annonce le changement de son président à la presse locale. Mikaël Vacher, délégué à l’Agriculture au Département de la Haute-Loire, succède ainsi à Chantal Brosse, son homologue au Département de la Loire. Retour sur les 3 ans de présidence et les nouveaux défis qui s’offrent aux 6 laboratoires départementaux en charge de prévenir des risques sanitaires et épidémiologiques sur les territoires du Cantal, Cher, Loire, Haute-Loire, Nièvre, Puy-de-Dôme et Rhône. 

Photo de gauche à droite : Guillaume Chevalier, directeur TERANA HAUTE-LOIRE, Sylvain Naulot, directeur général GIP TERANA, Marina Besse, conseillère départementale du Cantal, Chantal Brosse présidente TERANA de 2019 à 2021 et déléguée à l’Agriculture au Département de la Loire, Mikaël Vacher, président TERANA et délégué à l’Agriculture au Département de la Haute-Loire, Marie-Agnès Petit, présidente du Département de la Haute-Loire.

UNE NOUVELLE PRÉSIDENCE ET DES DÉFIS MAJEURS  

 Jeune agriculteur en production laitière bio, Mikaël Vacher est bien connu dans le département de la Haute-Loire grâce à ses nombreuses responsabilités dans le milieu agricole. Entre 2011 et 2014, il préside le syndicat des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. En 2014, alors qu’il n’a que 27 ans, il devient le plus jeune maire du département après avoir intégré le conseil municipal de la commune de Chassagnes pendant 6 ans. En parallèle, il est nommé vice-président de la Chambre d’Agriculture avant d’être élu délégué à l’Agriculture au Département de la Haute-Loire en juin 2021.  

 « J’avais recours au laboratoire départemental en tant qu’agriculteur mais je ne le connaissais pas de l’intérieur. Cette présidence est une opportunité mais aussi une grande responsabilité. Je vais tout faire pour relever le défi ! Les principaux chantiers sont nombreux mais la priorité est de consolider la structure tout en développant l’activité par le biais du maintien de la satisfaction client, la recherche de nouveaux marchés et la diversification de l’offre de prestations. », Mikaël Vacher, président TERANA et délégué à l’Agriculture au Département de la Haute-Loire 

 

 

Chantal Brosse et Mikaël Vacher, présidents successifs du GIP TERANA.

3 ANS DE PRÉSIDENCE DANS LE RÉTRO

Interview de Chantal BROSSE, présidente TERANA (2019-2021) et vice-présidente de la Loire déléguée à l’Agriculture

« Depuis 2019, nous avons intégré 3 nouveaux départements : le Rhône en janvier 2020, le Cher en juillet 2020 et la Nièvre en janvier 2021. Nous avons également la société IDDRE qui est venue intégrer notre groupement d’intérêt public ce qui donne un autre regard en AG. Cette mutualisation est un vrai défi et une belle aventure humaine. 

 Je me félicite de la grande réactivité dont on fait preuve les équipes pour déployer des unités Covid au sein de nos laboratoires départementaux, et ce dès mai 2020. Tous se sont mis en ordre de marche pour soutenir les laboratoires de biologie humaine et participer à l’effort national pour lutter contre l’épidémie.  

 Nous avons également enclenché une réflexion pour mieux travailler ensemble, pour organiser cette structure multi-sites, la consolider et la rendre (encore) plus performante. Toujours dans un souci d’apporter un service public de qualité aux usagers, nous avons aussi diversifié notre activité en créant, à l’automne 2019, un service Milieux aquatiques pour accompagner les industriels, agences de l’eau et autres acteurs publics-privés dans la préservation des cours d’eau. » 

Quelles sont, pour vous, les forces / atouts de TERANA ? 

 « TERANA c’est bien plus qu’une mutualisation. Nous co-construisons ensemble un nouvel avenir pour nos laboratoires publics. Cette solidarité entre les membres nous permet de préserver les emplois, de renforcer nos compétences, de mutualiser nos moyens matériels, d’optimiser les coûts mais aussi d’élargir le champ des possibles pour développer l’activité. 

Chaque structure conserve son identité, son indépendance. Nous avons à cœur de développer un modèle de gouvernance participatif. Les élus votent en assemblée générale les orientations stratégiques. Dans un souci de partage des responsabilités, nous avons opté pour une présidence tournante tous les trois ans. Ainsi, chaque département assure à tour de rôle la présidence du GIP. 

Ce regroupement montre des signes de réussite et de pertinence économique. Les contributions départementales ont été sensiblement réduites : celle du Département de la Loire est passée de 420 000€ en 2016 à 200 000 € cette année. Cette rationalisation des dépenses satisfait tous les élus et permet à TERANA de réinvestir dans des équipements plus performants mais aussi de développer de nouvelles activités. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3 ANS DE PRÉSIDENCE DANS LE RÉTRO 

 

 

1/ Quel bilan dressez-vous de ses 3 ans de présidence à TERANA ? 

 

Depuis 2019, nous avons intégré 3 nouveaux départements : le Rhône en janvier 2020, le Cher en juillet 2020 et la Nièvre en janvier 2021. Nous avons également la société IDDRE qui est venue intégrer notre groupement d’intérêt public ce qui donne un autre regard en AG. Cette mutualisation est un vrai défi et une belle aventure humaine. 

 

Je me félicite de la grande réactivité dont on fait preuve les équipes pour déployer des unités Covid au sein de nos laboratoires départementaux, et ce dès mai 2020. Tous se sont mis en ordre de marche pour soutenir les laboratoires de biologie humaine et participer à l’effort national pour lutter contre l’épidémie.  

 

Nous avons également enclenché une réflexion pour mieux travailler ensemble, pour organiser cette structure multi-sites, la consolider et la rendre (encore) plus performante. Toujours dans un souci d’apporter un service public de qualité aux usagers, nous avons aussi diversifié notre activité en créant, à l’automne 2019, un service Milieux aquatiques pour accompagner les industriels, agences de l’eau et autres acteurs publics-privés dans la préservation des cours d’eau.  

 

2/ Quelles sont, pour vous, les forces / atouts de TERANA ? 

 

 TERANA c’est bien plus qu’une mutualisation. Nous co-construisons ensemble un nouvel avenir pour nos laboratoires publics. Cette solidarité entre les membres nous permet de préserver les emplois, de renforcer nos compétences, de mutualiser nos moyens matériels, d’optimiser les coûts mais aussi d’élargir le champ des possibles pour développer l’activité. 

 

Chaque structure conserve son identité, son indépendance. Nous avons à cœur de développer un modèle de gouvernance participatif. Les élus votent en assemblée générale les orientations stratégiques. Dans un souci de partage des responsabilités, nous avons opté pour une présidence tournante tous les trois ans. Ainsi, chaque département assure à tour de rôle la présidence du GIP. 

 

Ce regroupement montre des signes de réussite et de pertinence économique. Les contributions départementales ont été sensiblement réduites : celle du Département de la Loire est passée de 420 000€ en 2016 à 200 000 € cette année. Cette rationalisation des dépenses satisfait tous les élus et permet à TERANA de réinvestir dans des équipements plus performants mais aussi de développer de nouvelles activités. 

 

Chantal BROSSE,  

Présidente TERANA (2019-2021) et Vice-présidente de la Loire déléguée à l’Agriculture. 

 

 

TERANA, un service public engagé pour la qualité de vie de la population 

Créé en 2016, TERANA est un GIP (Groupement d’Intérêt Public) qui regroupe les laboratoires départementaux publics du Cantal, Cher, Loire, Haute-Loire, Nièvre, Puy-de-Dôme et du Rhône. Répartis sur six sites, les 220 agents réalisent quotidiennement des analyses sur de nombreuses espèces animales, mais également sur l’eau et les denrées alimentaires. 

 Chaque année, ce ne sont pas moins d’1,7 million d’échantillons analysés par les techniciens TERANA. Objectif : garantir la sécurité sanitaire et environnementale en prévenant des risques d’épidémies animales, de contaminations alimentaires et de pollution de l’eau. Ainsi, TERANA participe activement à veiller sur la qualité de vie de la population. 

 Pour toujours plus accompagner ses clients agriculteurs, vétérinaires, restaurateurs, hôteliers, communes, industriels et bien d’autres, TERANA propose également ses 60 ans d’expertise en audit et formation sur-mesure (hygiène, gaspillage alimentaire, équilibre nutritionnel, risque légionelles, qualité de l’air en intérieur…). 

© 2016 - Terana
Mentions légales
Plans et coordonnées
Conception : Vice Versa

CANTAL
CHER
LOIRE
HAUTE-LOIRE
NIEVRE
PUY-DE-DÔME
RHÔNE

tranyraw.com