Accueil / COVID-19 : cribler les tests positifs pour détecter les variants

Publié le 25 février 2021

Afin de répondre aux nouvelles directives sanitaires, les laboratoires TERANA effectuent le criblage systématique de tous les tests PCR positifs. Objectif : identifier les variants et assurer la surveillance de la contamination due à ces nouvelles souches.

« Le criblage de tous les tests positifs est obligatoire depuis le 23 janvier. Au sein de nos laboratoires TERANA, nous avons immédiatement répondu à cette directive nationale et détectons les variants anglais et sud-africain/brésilien. Nous rendons les résultats dans les meilleurs délais et les laboratoires médicaux les enregistrent dans la plateforme Si-Dep qui recense tous les résultats des tests au niveau national. », précise Florence Baurier, directrice TERANA Cher.

Coronavirus : TERANA en première ligne

Depuis mai 2020, TERANA est venu prêter main-forte aux laboratoires de biologie médicale pour renforcer leur capacité analytique. En 2020, les trois sites de Bourges (18), Nevers (58) et Lempdes (63) ont analysé plus de 130 000 échantillons Covid-19.

Pour assurer les opérations de criblage, la technique est la même que pour réaliser l’analyse PCR de première intention, comme l’explique Marianne Stopyra, technicienne en biologie moléculaire à TERANA Puy-de-Dôme : « À partir du prélèvement nasopharyngé, nous recherchons le matériel génétique du Covid. Nous assurons alors l’extraction du virus avant de l’amplifier pour détecter sa présence. Pour la phase de criblage, nous réalisons une nouvelle amplification qui nous permettra de déterminer l’existence d’un variant ou non. Semaine 7, nous avons effectué près de 700 criblages sur les 8 000 analyses PCR réalisées au sein de nos laboratoires. »

Après le criblage, le séquençage

Spécialisé en biologie et génétique moléculaires, TERANA Nièvre a proposé aux ARS de mettre à disposition son expertise ainsi que ses équipements de pointe pour réaliser le séquençage du génome du Covid-19.

« Seuls trois ou quatre laboratoires départementaux sont équipés d’un séquenceur NGS (new generation sequencing). Cette technique de biologie moléculaire permet de décrypter la séquence du virus, et d’en pister les différents variants. », conclut Chantal Audeval, responsable technique en santé animale à TERANA Nièvre.

LE SAVIEZ-VOUS ?

TERANA assure également la surveillance du Covid dans les eaux usées issues de stations d’épuration.

En savoir plus

Publié le 13 mai 2020

Réquisitionné par les Préfectures de la Loire, de la Haute-Loire et du Puy-de-Dôme, le laboratoire public d’analyses TERANA est en ordre de marche pour réaliser les analyses virologiques (dites PCR) de dépistage du Covid-19. Les équipes viennent ainsi renforcer les moyens des laboratoires de biologie médicale.

Renforcer la capacité analytique des laboratoires de biologie médicale

Alors que le Gouvernement a annoncé l’objectif de 700 000 tests par semaine à partir du 11 mai, les laboratoires de santé humaine se préparent. Pour atteindre les objectifs, le laboratoire multi-sites UNILIANS, le Centre hospitalier Émile Roux du Puy-en-Velay ainsi que le CHU de Clermont-Ferrand ont décidé de travailler de concert avec le laboratoire TERANA.

Cette mise à disposition des moyens humains et matériels de TERANA n’aurait pas été possible sans ces nouvelles collaborations. En effet, la signature d’une convention de partenariat avec un laboratoire de biologie médicale est la condition obligatoire pour qu’un laboratoire vétérinaire départemental puisse participer officiellement au dispositif de dépistage Covid-19

« Nous sommes très heureux de pouvoir participer activement à l’effort national en mettant à contribution nos équipes plus que jamais mobilisées, nos savoir-faire scientifiques et nos équipements performants. Nous pouvons réaliser jusqu’à 400 analyses PCR par jour ce qui devrait apporter une aide précieuse aux laboratoires d’analyses médicales si leurs capacités analytiques venaient à être dépassées. », se félicite Corinne Chamalet, directrice du laboratoire TERANA Puy-de-Dôme.

400 analyses PCR par jour

Habilité à réaliser des analyses en santé animale, hydrologie et hygiène alimentaire, le laboratoire TERANA entre désormais dans la lutte pour limiter la propagation du Covid-19.

« Nos équipes sont habituées à manier des agents très pathogènes dont certains transmissibles à l’Homme comme le prion, l’agent responsable de la vache folle (ESB) ou encore les salmonelles et la Fièvre Q. Nous sommes équipés pour réaliser des analyses en grande quantité car nous travaillons habituellement pour prévenir des épidémies animales dans les cheptels. », précise Hélène Roques, responsable du service santé animale de TERANA Puy-de-Dôme. Et de poursuivre : « Les tests PCR (Polymerase Chain Reaction) vont nous permettre de rechercher le matériel génétique du virus pour détecter sa présence chez un individu suspecté d’être infecté. Ces analyses virologiques, réalisées à partir d’écouvillons nasaux principalement, seront effectuées sur notre site du Puy-de-Dôme, à Lempdes. »

 

© 2016 - Terana
Mentions légales
Plans et coordonnées
Conception : Vice Versa

CANTAL
CHER
LOIRE
HAUTE-LOIRE
NIEVRE
PUY-DE-DÔME
RHÔNE

tranyraw.com