Accueil / Végétarien : un régime vraiment durable ?

Publié le 1er octobre 2020

À l’occasion de la Semaine européenne du développement durable, les auditeurs-formateurs TERANA reviennent en images sur les enjeux du végétarisme.

Transport des marchandises, pollution de l’élevage, usage des pesticides… L’impact écologique de l’alimentation représente 24 % des gaz à effet de serre*. Qu’en est-il des régimes végétariens ? Que pouvons-nous manger pour compenser la viande si riche en protéines ? Pourquoi entendons-nous parler de plus en plus de menus végétariens ?… Réponses avec notre diététicienne Cindy Ribeyre et Julien Testu, auditeur-formateur pour les laboratoires TERANA.

* Source rapports de l’ADEME et de l’INRAE.

Découvrez l’idée recette végétarienne sucrée proposée par notre diététicienne Cindy Ribeyre : Gâteau au chocolat & haricots rouges

 

 

 

Publié le 12 juin 2020

Les rivières font partie de notre patrimoine universel. Elles regorgent d’espèces animales et végétales, une biodiversité unique et nécessaire à la préservation des écosystèmes aquatiques. Mais la qualité de cet élément naturel si précieux est-elle aujourd’hui suffisamment préservée ? Le point avec Karim ZMANTAR, hydro-écologue pour le laboratoire TERANA.

Comment se portent nos rivières ?

« Dans le grand Massif central, la qualité des rivières et cours d’eau reste bonne à très bonne.  Le réchauffement climatique a déjà des effets sur nos rivières : les volumes d’eau diminuent. Un phénomène que l’on constate notamment en période estivale : certains cours d’eau voient leur volume diminuer, et certains ne coulent même plus. Il faut prendre conscience que ce bien commun n’est pas inépuisable et reste un bien précieux. », Karim ZMANTAR, hydro-écologue pour le laboratoire TERANA.

 Connaître la biodiversité pour mieux la protéger

« L’écologie aquatique, c’est l’étude du vivant dans les cours d’eau. Il s’agit de connaître les espèces présentes dans un environnement aqueux et, en fonction des conditions du milieu, de définir si l’écosystème se porte bien, ou non. Le but de ces recherches est de protéger et préserver les habitats et la biodiversité aquatique », poursuit Karim Zmantar.

Hydro-écologue : un ingénieur au service de la qualité de l’eau

La mission de l’hydro-écologue : préserver la biodiversité et agir sur les enjeux écologiques. Analyse de la qualité de l’eau, étude et recensement des espèces aquatiques, relevés de température, étude de la morphologie des habitats aquatiques … L’hydro-écologue intervient auprès des agences de l’eau, départements, communes, industriels… pour veiller à la préservation des cours d’eau mais aussi des plans d’eau, barrages…

 

Écologie aquatique : TERANA assure la qualité biologique des eaux

Outre les analyses de potabilité, la qualité de l’eau se mesure aussi par sa biodiversité. Prélèvements, analyses, mesures de terrain, conseils et expertise… TERANA accompagne les agences de l’eau, industriels, instances de l’État et autres acteurs privés sur toutes leurs problématiques d’écologie aquatique et ce, sur l’ensemble du territoire national.

Notre domaine d’expertise :
• Hydrochimie : mesures de débits, multi-paramètres, prélèvements et enregistrements ponctuels/en continu
• Hydrobiologie
  – Macro-invertébrés : IBGN, IBGN-DCE
 – Microalgues : IBD, phytoplanctons
 – Inventaires piscicoles : IPR, pêches de sauvegarde rivière/plan d’eau
• Hydromorphologie : continuité écologique, débit réservé, débit minimum biologique (DMB), Carhyce, Aurah-ce, ICE et microhabitats

Nos prestations :
• Prélèvements et analyses sur les eaux de surface (plan d’eau, rivière…)
• Suivi et inventaire des poissons dans les cours d’eau
• Mesures de terrain et expertise des données sous l’ensemble des milieux aquatiques
• Notices et études d’incidences, de suivi de qualité, interventions sur les réseaux de surveillance

Contactez-nous : karim.zmantar@labo-terana.fr

Publié le 12 mars 2020

TERANA

Créé en 2016, TERANA est un GIP (Groupement d’Intérêt Public) qui regroupe les laboratoires départementaux publics du Cantal, Loire, Haute-Loire, Puy-de-Dôme et du Rhône.

Répartis sur quatre sites à Aurillac (15), Montbrison (42), au Puy-en-Velay (43) et à Lempdes (63), les 130 agents réalisent quotidiennement des analyses sur de nombreuses espèces animales, mais également sur l’eau et les denrées alimentaires. Objectifs : garantir la sécurité sanitaire et environnementale en prévenant des risques d’épidémies animales, de contaminations alimentaires et de pollution de l’eau.

Pour toujours plus accompagner ses clients agriculteurs, vétérinaires, restaurateurs, hôteliers, communes, industriels et bien d’autres, TERANA propose également ses 60 ans d’expertise en audit et formation sur-mesure (hygiène, gaspillage alimentaire, équilibre nutritionnel, risque légionelles, qualité de l’air en intérieur…).

Objectif du poste

L’hydroécologue assure le bon déroulement des études et intervient dans le bon fonctionnement du service.

Activités du poste

  • Gestion et conduite d’études hydroécologiques :
    • Gestion des relations avec les clients et partenaires,
    • Rédaction et suivi des dossiers d’études,
    • Rapports et notes de synthèse nécessaires,
    • Conduite des réunions avec les maîtres d’ouvrage, partenaires et services de l’État,
    • Participation occasionnelle et technique à l’élaboration de devis et réponses aux appels d’offres.
  • Coordination d’équipes   de   prélèvements   hydroécologiques   et   d’eaux   superficielles (ensemble des compartiments).
  • Aide technique au bon fonctionnement du service et des services support.

Liens fonctionnels

L’hydroécologique travaille sous l’autorité du responsable milieux aquatiques continentaux.

Formation

  • BAC+4 ou 5, avec une expérience d’au moins 5 ans en ingénierie des milieux aquatiques

Compétences requises

  • Connaissance du fonctionnement des cours d’eau : hydrologie, hydraulique, transport solide, hydro-géomorphologie, ouvrages hydrauliques,
  • Maîtrise des indices biologiques (IBGN, RCS, IBGN-DCE, IBD, IPR, I2M2, traits biologiques…), des formats de rendu administratifs (SANDRE, EDILABO…) et des protocoles hydromorphologiques (CARHYCE, AURAH-CE, ICE,
  • Expertise de l’habitat aquatique (EstimHab) et piscicole (IAM), ALBER et CHARLI…),
  • Maîtrise d’autres logiciels tels que SIG : MapInfo, ArcGis, Qgis, ArpentGis, Editop, Pack Office et logiciels libres.

Conditions de travail

  • CDD temps partiel
  • 2264.95€ brut mensuels
  • Tickets restaurants (7€)
  • Remboursement des frais de déplacements
  • Véhicule de service et carte carburant GR
  • Téléphone portable de service

Contact

TERANA PUY-DE-DÔME
20 rue Aimé Rudel
63370 LEMDPES
Téléphone : 04 73 90 10 41

Contact : Karim ZMANTAR, Responsable milieux aquatiques – 06 04 51 26 59

– DÉPÔT DES CANDIDATURES au plus tard le 22 mars 2020
– ENTRETIENS DE SÉLECTION : semaine 13
– PRISE DE POSTE : dès que possible

Merci d’envoyer votre lettre de candidature et votre curriculum vitae détaillé à : karim.zmantar@labo-terana.fr et rh@labo-terana.fr

© 2016 - Terana
Mentions légales
Plans et coordonnées
Conception : Vice Versa

CANTAL
CHER
LOIRE
HAUTE-LOIRE
NIEVRE
PUY-DE-DÔME
RHÔNE

tranyraw.com